L’écoute, la compréhension des souffrances, des épreuves de la vie, l’altruisme et l’empathie me définissent depuis ma tendre enfance. J’aborde la vie avec profondeur et hypersensibilité. Vivre en harmonie avec ce qui m’entoure est un art que j’apprends au quotidien, emprunt de sagesse, de bienveillance, de compassion, de gratitude, d’humilité, de détachement et de non-jugement. Nombreuses œuvres de psychothérapeutes, de spécialistes en développement personnel, de maîtres bouddhistes, taoïstes, hindous, m’ont inspirée pour plonger dans l’univers du soi et de la sagesse. Mon cheminement personnel s’est accompagné de méditations, d’un travail de guérison intérieure, de prises de conscience, de soins énergétiques et holistiques. J’ai ainsi trouvé mes propres clés pour davantage de santé, de confiance, de paix, de foi, d’amour envers soi et tous les êtres vivants. 

Chaque souffrance, chaque épreuve contient en elle les graines du bonheur. Être heureux, être en joie n’est pas la destination mais le chemin. Nous avons à cultiver en nous-même nos propres graines du bonheur pour le partager au plus grand nombre. Contempler un magnifique jardin suppose préparer le terrain, le débarrasser des mauvaises herbes, choisir puis semer les graines de ce que nous souhaitons voir fleurir et en prendre soin. Il en est de même pour l’être humain. Pour laisser émerger le meilleur, le nouveau, nous devons ratisser l’ancien, libérer les vieilles mémoires limitantes, quitter ce qui nous entrave, comprendre nos blessures, nettoyer et créer de l’espace en soi pour accueillir.  Arroser et nourrir tout notre être de pensées, d’émotions positives, prendre soin de soi fait éclore et fleurir notre bonheur.

N’oubliez pas, la graine doit être mise en terre et mourir à elle-même pour se transformer en un magnifique arbre et s’élever au plus haut. J’aime également beaucoup la fleur de lotus pour son symbolisme sacré d’épanouissement individuel. Elle puise sa force et sa nourriture dans les eaux profondément troubles pour s’élever et s’ouvrir au dessus de la surface. Je vous souhaite ce même épanouissement et de prendre soin de votre fleur intérieure qui ne demande qu’à s’ouvrir.