L’univers repose sur une puissance mystérieuse agissante et toute vie sur un phénomène cosmique d’interactions (atomes, molécules, particules, astronomie, astrophysique, échanges matière-énergie). La vie terrestre est sous l’influence d’ondes, de vibrations, d’énergies, de l’attraction de deux forces opposées (pôle sud-pôle nord, forces horizontale-verticale, forces masculine-féminine, énergies positive-négative). Le corps humain s’inscrit également dans ce phénomène. Il est l’univers. Nous retrouvons le macro-cosmos dans le micro-cosmos, l’infiniment grand dans l’infiniment petit.

Chaque être humain est doté de cette force agissante, appelé magnétisme personnel. Celui-ci peut être à l’état latent chez un individu et plus développé chez un autre. Il ne s’apparente pas au champ électromagnétique, au sens des sciences physiques mais plutôt au sens décrit par le Docteur Mesmer (1734-1815). Il postulait l’existence du fluide magnétique universel nommé magnétisme animal, capable d’influencer les organismes vivants et élabora des protocoles curatifs, marquant le développement de la médecine et de la parapsychologie. Au delà des polémiques et des avis controversés, le magnétisme peut aussi être considéré comme le lien entre deux organismes, comme l’ont précédemment étayé Pythagore et Platon : « Il est impossible de bien combiner ensemble deux systèmes sans un troisième. Il faut entre eux un lien qui les rassemble. » Ce fluide magnétique est à l’œuvre sur la structure même de toute matière. Les siècles suivants, d’autres esprits pionniers ont continué les travaux de recherche sur celui-ci, même s’il reste difficile d’en rationaliser les mécanismes d’action.

Dans mon propre cheminement, je me suis penchée sur les ouvrages mettant en lumière le lien psycho-énergétique entre les maux (les mots) du corps et l’esprit (le soi, la supra conscience) pour en citer quelques uns :

– « Transformez votre vie » (1984) de Louise L. Hay, spécialiste en développement personnel

– « Écoute ton corps » (1987) de Lise Bourbeau, fondatrice de la plus grande école de développement personnel au Québec (qui a aussi écrit « Les 5 blessures de l’âme » en 2000)

– « Dis moi où tu as mal, je te dirai pourquoi » (1994) de Michel Odoul, fondateur de l’école française de Shiatsu

– « Le grand dictionnaire des malaises et des maladies » (1998) de Jacques Martel psychothérapeute et maître Reiki.

En ce début de XXIème siècle, le magnétisme (fluide personnel), le reiki (fluide universel), les médecines douces ne sont plus tabous et largement déployés, dans un cadre dit non réglementé. Finalement magnétisme et médecine générale ont un but commun : celui de contribuer à la guérison naturelle de l’être, l’un sur sa dimension subtile, l’autre sur sa dimension physique. Pouvons-nous traiter l’un sans l’autre ?